Accès membre, encore plus de Noirdez!!!
.:: www.atonetoile.com par MG ::.

Ajouté le 8 février 2009
Vu sur http://www.ouest-france.fr

 

Revivez l'arrivée du navigateur


15h 59. Michel Desjoyeaux se trouve à une dizaine de minutes de la ligne d'arrivée. Il approche dans une mer formée. Retrouvez le témoignage de notre correspondant sur l'eau, Olivier Clerc.

16h08. Il va franchir la lgine d'arrivée dans trois minutes. Il est entouré de plus en plus de bateaux.

16h09. Desjoyeaux à l'avant de son bateau fixe la ligne d'arrivée.

16h11. Michel Desjoyeaux franchit la ligne d'arrivée. Il remporte le 6E Vendée Globe en 84 jours, trois heures, 9 minutes et 8 secondes, une vitesse moyenne de 12 noeuds trente. Il pulvérise le précédent de Vincent Riou de trois jours, sur un parcours plus long. Notre correspondant Olivier Clerc nous raconte l'arrivée, en direct.

16h17. Son épouse Régine et une partie de son équipe technique viennent de monter à bord. Ils vont l'aider à préparer le bateau pour entrer dans le chenal.

16h23. L'équipage a réduit la voilure. Tous les équipiers s'activent au milieu des vedettes qui entourent Foncia. Michel Desjoyeaux va sans doute attendre 17h pour entrer dans le chenal en raison de la marée.

16h29. la grande voile est affalée. Le bateau avance désormais au moteur vers l’entrée du port. Michel Desjoyeaux embrasse ses enfants Jérémie, Adrien et Tristan, présents sur le bateau.

16h39. Le bateau n’avance quasiment plus, ce qui signifie que Michel Desjoyeaux ne souhaite prendre aucun risque pour rentrer dans le chenal des Sables et attend que la marée soit suffisante.

"Le tour en 80 jours c'est possible"

16h58. "C'est incroyable. en plus avec ce petit rayon de soleil. C'est magique, c'est indescriptible, c"est énorme. J'en profite c'est tout." Michel Desjoyeau affiche un énorme sourire. "Paradoxalement je n'ai pas l'impression de ne pas avoir trop souffert. Soit je vieillis, soit je suis à l'aise et je m'éclate. Tout parait plus facile. Même le 25 décembre avec mon moyen secondaire d'énergie électrique au bouillon, je ne me suis pas apitoyé sur mon sort. Je n'ai jamais eu d'états d'âme, j'ai toujours avancé.

Sur le temps au final, on avance 40 heures, encore plus à cause des glaces. Les 80 jours sont atteignables sans aucun problème, mais on ne refait pas l'histoire."

17h04. Michel Desjoyeaux approche du chenal et peut déjà apercevoir des milliers de personnes amassées sur les jetées.

17h11. Nouveau clin d'oeil du skipper qui a ressorti sa pancarte "Top 10" qu'il avait brandie lors de son entrée dans les 10 premiers. Il a aujourd'hui barré le 0 avant de l'afficher devant les caméras.

17h15. Premiers fumigènes sont lancés. Les pontons sont noirs de monde et l'on annonce plus de 100 000 personnes aux Sables cet après-midi où il fait pourtant très froid. Ambiance avec Olivier Clerc, notre envoyé spécial.

Rendez vous dans 4 ans ? "Je n'en sais rien"

17h19. Le skipper fait une entrée triomphale dans le chenal alors qu'un feu d'artifice enflamme son passage.

17h25. Michel Desjoyeaux à ses supporters: "vous êtes quand meme beaucoup plus nombreux que le mardi 11 quand j'ai du rentrer au port" lance t il en allumant des fumigènes qu'il brandit à la foule.

17h31. Le skipper est acclamé par la foule "çà tombe bien vous n'avez pas raté la messe ce matin; et matin on peut s'amuser".

17h34. Desjoyeaux profite à plein de cette communion avec le public. "C'est bien vous êtes deux fois plus nombreux qu'en 2001. C'est bien les Vendéens, on vous aime. Je vais peut être attendre un peu avant de rentrer à Port La Forêt."

17h39. Le bateau poursuit son avancée et atteint maintenant le port de commerce. Mais la navigation est difficile tant il y a de bateaux dans le chenal.

17H43. Michel Desjoyeaux fait le show et incite les spectateurs à crier toujours plus fort. Il avait promis une belle fête, elle est au rendez-vous : "C'est génial d'avoir un accueil comme ça, je m'y attendais un peu mais je ne pensais pas qu'il y aurait autant de monde".

17h48. Michel Desjoyeaux aperçoit maintenant le village du Vendée Globe. Il va poser pied à terre après plus de 80 jours de mer. La foule est immense.

17h57. PPDA et Philippe de Villiers sont arrivés sur les pontons avec les bouteilles de champagne et attendent le vainqueur qui n'est plus qu'à quelques mètres.

18h02. Desjoyeaux tente de retenir ses larmes. "Il y a trois mois sur ce ponton il n'y avait que des bateaux de course. Un allait rentrer avant les autres mais on ne savait pas lequel ce serait. Il se trouve que c'est moi...", avant d'avoir une pensée pour Jourdain, son ami qui connait une avarie: "j'espère que Bilou va réussir à nous rejoindre ici".

18h11. Les images que le skipper de Foncia conserve: "La vision de mon premier iceberg et aussi les 3 ou 400 photos de coucher de soleil que j'ai prises. c'est ce que je préfère." Désormais le skipper de Foncia entend "profiter de ma vie de terrien car j'ai bien profité de ma vie de marin". Sera-t-il présent au prochain Vendée Globe dans quatre ans? "je n'en sais rien". Champagne sur la foule!

18h22. Michel Desjoyeaux a mis pied à terre et fait ses premiers pas sur le ponton alors que la nuit est tombée. Pour accompagner sa victoire, il a choisi la chanson de Noir Désir, "Le vent m'emportera".

Après s'être adressé à la foule, le vainqueur du Vendée Globe va s'isoler avec ses proches. Puis s'exprimera devant la presse.

Aux Sables, la fête se poursuit en attendant l'arrivée du prochain concurrent, Armel Le Cléac'h, vendredi ou samedi prochain.



Dernière modification le 16/09/2013 à 22:16


© atonetoile.com - MG -